• Accueil
• Présentation
• Abécédaire des comparatistes de Paris Ouest Nanterre
• Équipes
- Littérature et Idée
- Mythopoétique
- Poétique du récit
- Espaces littéraires transculturels
- Musique et littérature
• Séminaires de recherches
• Séminaires de master
• Calendrier des manifestations
• Publications
• Membres
• Doctorants - thèses
 
Abonnement à notre
lettre d'informations
e-mail :
 

• Colloque international

Les Maudits sous les Tropiques

Colloque et séminaire

24-25 octobre 2013, 10h-17h 30
Salle des conférences du bâtiment B

Présentation
  

“Les Maudits sous les Tropiques”

Colloque international et Séminaire doctoral

Université Paris Ouest-Nanterre La Défense

Octobre, 24 et 25, 2013

Présentation

            Dans le domaine littéraire, la « part maudite » brésilienne reste encore peu explorée par la critique. De Gregório de Matos à Qorpo-Santo, de Gilka Machado à Hilda Hilst, de Glauco Mattoso au rapper Sabotage, pour ne citer que quelques-uns, nombreux sont les écrivains brésiliens qui pourraient être définis comme des « maudits », conformément à la signification éminemment littéraire prise par ce terme dans la France du XIXe siècle.

            Avant même le fameux article de la revue Lutèce, paru en 1883, où Verlaine établit la liste des « poètes maudits », l’idée d’« écrivain maudit » était déjà courante dans la sensibilité romantique, de Vigny à Nerval. Elle a trouvé son incarnation majeure dans la figure de Baudelaire. L’expression fut reprise par nombre d’auteurs d’avant-garde qui se proclamèrent les héritiers non seulement des poètes du XIXe siècle, mais aussi d’une galerie de « maudits » avant la lettre, qui va de Villon au Marquis de Sade.

            Le colloque Les Maudits sous les Tropiques a pour objet d’étudier l’influence de cette longue lignée sur la littérature brésilienne. Influence à proprement parler, dans certains cas, puisque ces écrivains français ont effectivement été lus, traduits et commentés par des artistes et intellectuels brésiliens, voire par des lecteurs passionnés, souvent dans la clandestinité. Les exemples sont multiples, dont le plus connu est celui de Baudelaire, qui fit de nombreux émules dans le pays.

Plutôt qu’à l’étude de la réception de cette lignée au Brésil, le colloque s’attachera à rendre sensibles les résonnances qui existent entre les deux littératures. Ainsi, au-delà de l’influence directe, on s’intéressera aux points de contact qui unissent les « maudits » français à certains écrivains brésiliens et à ce qu’on pourrait appeler « la part maudite brésilienne », à savoir les auteurs qui explorent les manifestations de l’excès, de l’érotisme et de l’informe.

L’enjeu majeur du colloque est de favoriser un débat entre chercheurs français et brésiliens qui permette d’analyser les aspects symboliques et formels caractéristiques des œuvres définies comme « maudites », aussi bien dans le corpus canonique français qu’au travers de leurs manifestations dans la littérature brésilienne. Par ailleurs, il sera l’occasion de s’interroger sur l’existence d’un « tropisme tropical » chez certains des « maudits » français.

De la sorte, plutôt qu’un éventuel exercice de littérature comparée, le colloque aura pour but d’explorer un paradigme à partir duquel analyser des aspects de la littérature brésilienne encore peu étudiés, mais aussi d’aborder le corpus français avec un regard critique nouveau.

Camille Dumoulié

(Centre de Recherche Littératures et Poétiques Comparées

Université Paris Ouest-Nanterre La Défense)

Eliane Robert Moraes

                                          (Pós-Graduação em Literatura Brasileira

Universidade de São Paulo)

Participants  
Ces manifestations font suite à un premier colloque organisé sur le même thème à l'Université de São Paulo au mois de mai 2013 et sont co-organisées par Eliane Robert Moraes, professeur de littérature brésilienne à l'USP.

Programme

 

JEUDI 24 OCTOBRE 2013

 

Matin

10h. Ouverture du colloque

10h 30 – 12h 30 : Subversion et Marginalité  

Clara Castro (Paris IV-Sorbonne)

Sade chez Roberto Piva.

Michel Riaudel (Université de Poitiers, CRLA-Archives)

Maudits contre Marginaux ?

João Camillo Penna (UFRJ)

Sabotage, une chronique poétique en forme de rap.

 

Après-midi

14h 30 – 15h 30 : Amours maudites 

Francesca Manzari  (Université d’Aix-Marseille)

De la Provence aux Tropiques, la poésie, une fleur bouclier contre la détresse

Vagner Camilo (FFLCH- USP)

Erotisme et politique : figures féminines au tournant du romantisme et du réalisme poétique

 

16h – 17h 30 : Visions des Tropiques  

Jean-Paul Manganaro (Université de Lille III)

Baudelaire. Artifices des Paradis

Camille Dumoulié (Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense)

Le tropisme tropical des Maudits français 

Eliane Robert Moraes (FFLCH- USP)

Des Françaises sous les Tropiques : la prostituée selon le modernisme brésilien

 

VENDREDI 25 OCTOBRE

15h – 17h – Séminaire doctoral

 

Juliana Luiza de Melo Schmitt (USP)

Au chant des violons, aux flammes des bougies: vers les danses macabres

 

Thais Torres de Souza (USP)

Trop loin de Marienbad


Organisation et contact : Camille Dumoulié, Eliane Robert Moraes (camille.dumoulie@free.fr, elianermoraes@uol.com.br)


Retour vers la liste des manifestations

Littérature et Poétique comparées - Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, UFR LLphi, Bât. L, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex