• Accueil
• Présentation
• Abécédaire des comparatistes de Paris Ouest Nanterre
• Équipes
- Littérature et Idée
- Mythopoétique
- Poétique du récit
- Espaces littéraires transculturels
- Musique et littérature
• Séminaires de recherches
• Séminaires de master
• Calendrier des manifestations
• Publications
• Membres
• Doctorants - thèses
 
Abonnement à notre
lettre d'informations
e-mail :
 

• Publications du centre

Excessives Amériques, Héritage et transfert culturel,Jean-Claude Laborie (dir.), 2011 - éd. Desjonquères.


Les relations entre l’Europe et l’Amérique ne furent pas seulement d’or, d’esclaves et de café. Les idées aussi ont circulé, de manière à forger les identités de part et d’autre de l’Atlantique.
Au regard des normes européennes, l’excès et la démesure ont structuré l’image du Nouveau Monde et justifié toutes les violences des conquérants, le concept tuant plus sûrement que l’arquebuse. Après les indépendances, artistes, écrivains, architectes américains ont revendiqué cet excès pour en faire une catégorie positive sur laquelle fonder l’identité culturelle du continent. À partir des années 1960, une modernité plus radicale émergea au nom d’une transgression des normes qui, pourtant, prétendait rompre avec le legs de l’Histoire.
L’excès est donc une notion centrale pour analyser les transferts culturels qui se sont opérés entre l’Europe et l’Amérique. Au travers des productions artistiques les plus diverses : la littérature, le théâtre, la peinture, l’architecture, le cinéma, les textes qui composent ce volume en révèlent les grandes articulations.

216 pages - 26 euros
Format : 140 x 220
ISBN : 978 2 84321 132 4
Parution : 2011



SOMMAIRE

Introduction générale
– Camille DUMOULIÉ, « Tout ce qui est excessif est insignifiant »

I : L’EXCÈS EN HÉRITAGE
– Claudia DAMASCENO FONSECA, « La démesure et les excès : espaces et sociétés coloniales américaines »
– Sarah ALMATARY, « Poétique et politique de l’excès dans Sab de Gertrudis Gomez de Avellanada (1841) »
– Janice THEODORO, « De l’excès et de la juste mesure, l’imaginaire de Jorge Amado comme fondement de la nation brésilienne »

II : DE L’ESTHÉTIQUE DE L’EXCÈS
À LA POÉTIQUE DU VIDE
– Jean-Claude LABORIE, « Alejo Carpentier ou l’échec du réalisme merveilleux »
– Delphine RUMEAU, « Ambivalence de l’excès chez Walt Whitman »
– Florence GODEAU, « La cime et le gouffre : paysage et poétique de l’excès dans Pierre ou les Ambiguïtés d’Herman Melville »

III : CONTRE TRANSFERTS
– Stéphanie URDICIAN, « Quand l’excès devient la norme. Radiographie de la scène hispano-américaine contemporaine (Argentine, Chili, Uruguay) »
– Marián SEMILLA DURÁN, « Logique de l’excès et excès de logique : les stratégies discursives de Fernando Vallejo »
– Michel RIAUDEL, « Ana Christina Cesar ou la traduction à la dérive »
– Sophie LIMARE, « Les figures de l’excès chez Jackson Pollock »

Littérature et Poétique comparées - Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, UFR LLphi, Bât. L, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex