• Accueil
• Présentation
• Abécédaire des comparatistes de Paris Ouest Nanterre
• Équipes
- Littérature et Idée
- Mythopoétique
- Poétique du récit
- Espaces littéraires transculturels
- Musique et littérature
• Séminaires de recherches
• Séminaires de master
• Calendrier des manifestations
• Publications
• Membres
• Doctorants - thèses
 
Abonnement à notre
lettre d'informations
e-mail :
 

• Publications du centre

Emmanuel Reibel, Comment la musique est devenue « romantique », Fayard, 2013

Comment le mot « romantique », qui possédait au XVIIIe siècle une connotation visuelle (renvoyant à la dimension pittoresque des jardins à l’anglaise) et un sens poétique (lié aux romans de chevalerie médiévale) a-t-il pu progressivement qualifier des objets musicaux ? C’est pour répondre à cette question qu’Emmanuel Reibel, en traquant les termes « romantique » et « romantisme » dans des partitions, des traités théoriques, des correspondances de musiciens et des textes littéraires, ne considère plus le romantisme comme une période, comme un style ou comme une mystérieuse essence déterminant les œuvres, mais comme un simple mot, polémique et contradictoire, témoignant d’une nouvelle façon d’entendre la musique. De Rousseau à Berlioz en passant par le style « troubadour », la mode ossianique, l’engouement pour les musiques populaires comme le « ranz des vaches », le rossinisme ou l’école « fantastique », cet essai explore alors les mutations picturales, mémorielles, nationales et idéologiques impliquées par la « romantisation » de la musique..

EAN : 9782213678498
464pages
Format : 135 x 215 mm
Prix public TTC: 25.00 €

SOMMAIRE

1. Pour une esthetique historique

Le romantisme est-il une période ?
Le romantisme est-il un style ?
Le romantisme renvoie-t-il à une essence ?
Le romantisme n’est-il qu’un mot ?
Haydn et Mozart « romantiques » ?
Une catégorie de la réception : l’exemple de Monpou
Une expérience musicologique

2. De l’œil à l’oreille : romantisme et paysage
(le paradigme visuel)

L’irruption de l’adjectif dans la langue française
Le paysage romantique
La musique du paysage romantique
La musique comme paysage romantique
Comment le ranz des vaches est devenu « romantique »
Susciter l’écoute romantique (1)

3. Romantisme et souvenir
(le paradigme temporel)

La profondeur temporelle du paysage romantique
L’ossianisme est un romantisme
L’ « Air romantique » des Bardes
Ossianisme, romance, romantisme
Médiévalisme, romance, romantisme
Pourquoi la romance de Blondel fut jugée « romantique »
Susciter l’écoute romantique (2) 

4. Romantisme et étrangeté
(le paradigme national)

 L’adjectif allemand « romantisch » : trois strates sémantiques
Romantische Oper : une terminologie ambiguë
Réception française du « romantisme » allemand (1)
Castil-Blaze
Romantisme et rossinisme
Réception française du « romantisme » allemand (2)
Romantisme et fantastisme
Susciter l’écoute romantique (3)

5. Romantisme et révolution
(le paradigme politique)

 L’anti-romantisme légitimiste : autour de Berton
Le romantisme libéral
Les anciens et les modernes : autour de Toreinx
Le cas Hector Berlioz
Le romantisme catholique : Cyprien Desmarais
Libéralisme et catholicisme : Joseph d’Ortigue
Le désir de synthèse : François-Joseph Fétis
Susciter l’écoute romantique (4)

 6. La fusion des paradigmes romantiques autour de 1830 

Guillaume Tell
La Symphonie fantastique
De la Fantaisie romantique à l’Album d’un voyageur
Pour une réévaluation du « romantisme »
Annexe : Vingt textes alimentant le débat sur le romantisme en France

Bibliographie
Index
Table des illustrations et des exemples musicaux
Table des matières

 

Littérature et Poétique comparées - Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense, UFR LLphi, Bât. L, 200 avenue de la République, 92001 Nanterre Cedex